Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/04/2015

MAJORITE SEXUELLE A QUATORZE ANS.

majorité sexuelle à quatorze ans, proposition socialiste

 

Le PS a déposé un projet de loi visant à ramener la majorité sexuelle de 16 à 14 ans. La relation sexuelle évidemment consentie ne serait plus condamnable qu’à la condition qu’il y ait moins de trois ans d’écart d’âge entre les partenaires.

Première remarque, il faut que la relation soit consentie. Présentée comme une précaution elle risque de n’être que cela car tout le monde sait que le consentement est l’argument majeur des violeurs. « Elle était d’accord – elle me l’a demandé – comme elle était habillée, c’est sûr qu’elle ne demandait que cela ».

Ces propos souvent entendus comme moyen de défense ne vont pas cesser parce qu’il y a une loi !

J’irai plus loin, les parents qui voudront porter plainte pour une relation sexuelle non voulue seront bien désarmés devant le juge pour prouver que la fille ou le garçon n’étaient pas consentants.

Deuxième remarque, l’écart de trois ans, autrement dit une relation sexuelle entre un mineur de 14 ans et un adulte de 18 ans !

Si j’ai bien compris, une relation de deux mineurs de quatorze ans est parfaitement tolérée. J’hallucine. Pourquoi ? La loi enlève aux filles ou aux garçons très jeunes un argument décisif pour refuser, l’illégalité de la relation. « Tu dois accepter, tu ne risques rien, même la loi le dit » Bonjour les dégâts ! Bonne chance aux profs qui voudront protéger leurs élèves !

Karine Lalieux s’exprime dans un journal : « Il faut combattre l’hypocrisie conservatrice en cette matière. » D’après elle, il faut coller à la réalité qui indique que l’âge de la puberté diminue de deux ou trois ans par décennie et que l’âge du premier rapport tournerait aujourd’hui autour de quinze ans et demi.

La députée socialiste présente les relations sexuelles précoces comme étant largement répandues ! Ce n’est donc plus une exception, comme je le crois, mais une généralité. Où va- t-elle chercher cela ?

Je suppose qu’être adulte à quatorze ans suppose qu’on soit capable d’assumer tout ce qu’un adulte assume : gagner sa vie, n’être plus obligé de tenir compte de l’avis de ses parents, élever un bébé, décider qu’on interrompt ses études etc.

J’ai encore en tête le fait divers tragique relaté il y a quelques jours : la violente réaction d’un jeune envers sa compagne qui lui avait manqué de respect !

Voilà donc un formidable progrès dans notre société : l’adolescence qui a toujours été considérée comme une période difficile ne l’est plus. Pauvres ados !

J’ai repensé à la Lolita de Vladimir Nabokov. Bien que le livre soit considéré comme un chef-d’œuvre, il avait choqué. Voilà l’occasion de le relire.

Je ne vais pas en dire davantage. Je suis heureuse de ne plus avoir ni enfants, ni petits-enfants de quatorze ans.

Dieu sait quel cadeau empoisonné le PS réserve à nos adolescents.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.