Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/11/2014

MANIFESTATION GENERALE DE JEUDI.

manifestation du jeudi 6 novembre

 

Qu'on se le dise bien, il ne s’agit pas d’une grève mais d’une manifestation !

Comme les syndicats s’attendent à 100.000 personnes à Bruxelles, la question que je me pose : comment fait-on pour participer à une manifestation sans faire grève ?

Il y a, paraît-il, plusieurs solutions : prendre congé, se déclarer malade, obtenir l’accord de son patron (hum !).

Les secteurs touchés sont fort nombreux : la stib serait complètement à l’arrêt, De Lyn, perturbée, certains magasins fermeront, certaines banques, le courrier ne sera pas distribué,  grève – non pardon – non travail des fonctionnaires, absence des enseignants même si les écoles resteront ouvertes.

Je résume : 100.000 personnes ne seront pas au travail mais ne seront pas non plus en grève !

La CGSP assure gentiment qu’il n’y aura pas de « piquets de grève ». Précision amusante puis qu’il n’y a pas grève !

Les trains rouleront normalement pour permettre aux manifestants de rejoindre Bruxelles. A tarif réduit : 50 % de réduction, dit-on. Qui décide ce cadeau ? La direction assimile la manifestation à de grands rendez-vous comme, tenez-vous bien, la prestation de serment du roi Philippe. Hallucinant !

La SNCB a d’ailleurs prévu des trains supplémentaires pour « acheminer les manifestants dans les meilleures conditions » Je suppose que contrairement à ce qui se passe d’habitude, les trains seront à l’heure.

Ce mouvement qualifié de « résistance » est d’après Marc Goblet (FGTB) un rappel de l’importance de la concertation sociale libre, qui, selon lui, ne sera plus possible. Remarquez le « libre » ajouté parce que la concertation sociale est prévue dans l’accord gouvernemental, il le sait bien. Jolie trouvaille de langage.

Jacqueline Galand s’est étonnée des tarifs préférentiels accordés par la SNCB. Elle n’est pas la seule.

Une manifestation qui n’est pas une grève mais qui y ressemble. Je ne peux m’empêcher de penser qu’une grève nationale coûte cher aux syndicats, une manif, non. Alors, allons-y pour la manif et faisons confiance aux travailleurs, ils se débrouilleront.

Ceux qui doivent vraiment se débrouiller sont les otages de cette manif. Pas question de rouler en voiture à Bruxelles. Les voitures stationnées sur le parcours de la manif ont déjà été enlevées. Pas question d’envoyer ses enfants à l’école. On sait ce que signifie une « école ouverte » Les pauvres enfants que les parents obligeront à se rendre à l’école ne seront certainement pas bien accueillis.

Je soulignerai une astuce suprême : la grève est considérée comme une atteinte au droit de travailler. Mais, je vous le dis, en cas de manif, tout le monde peut travailler ! Sans blague !

 

Les commentaires sont fermés.