Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/09/2012

NOUVELLE MANIFESTATION A MALONNE.


 Photo Sudpress

manifestation à Malonne, violence


Une fois de plus, la manifestation à Malonne de samedi, s’est terminée dans la violence. Même si ce n’est pas le souhait des organisateurs – facebook, twitter – les manifestants devraient comprendre que des hooligans sont prêts à en découdre. Tout cela, pour rien.

A noter la lâcheté des participants aux débats de ce dimanche, qui n’en ont pas dit un mot.

Seul, le philosophe Guy Haarscher a attiré l’attention sur la dangerosité qu’il y a à changer la loi sous la menace populaire.

De l’avis de tous, la libération conditionnelle est meilleure pour les condamnés et pour la société.

Hélas ! un langage de bon sens a peu de chance d’être entendu.

Jean-Denis Lejeune, à la base de toute cette agitation, apparaît maintenant dans les médias comme “quelqu’un de bien” (sic) Il a modéré son vocabulaire et oublié toutes ses injures. Il travaille pour le “bien commun” (sic).

Jean-Denis Lejeune  a construit sa nouvelle carrière, après la mort de Julie. Après un passage à Child Focus, il a été engagé à la Communauté française en exigeant d’être payé comme licencié, ce qu’il n’est pas. Exigence acceptée car c’est “une icône”. Ce qu’il faut entendre ! Confirmation sur la liste électorale du CDH à Flémalle où il apparaît comme “conseiller”. Pour quelqu’un qui se dit désintéressé ! On a d’ailleurs vu son acharnement à demander les bijoux de la mère de Michelle Martin, laissés par testament à ses petits-enfants.

Combien de parents ont vécu la mort de leur enfant, parfois dans des conditions atroces, sans qu’on y prête vraiment attention ? Mais, tout le monde ne peut pas être considéré comme un chevalier blanc !

J’ai une pensée pour les Clarisses qui rencontrent peu de compréhension alors qu’ells appliquent ce que prévoit leur ordre : venir en aide aux démunis, considérer que même le pire criminel a droit à une nouvelle chance, le droit à être aidé à se réinsérer dans la société. Même Michelle Martin.

Ce sera sans doute mon dernier billet sur ce sujet.

Un mot tout de même, quel exemple pour les jeunes ? Répondre à la violence par la violence, répandre la haine sans se soucier des conséquences.

Je me demande comment les profs expliqueront  à leurs élèves que ce déferlement de haine, de violence, est justifié.

Commentaires

Sudinfo
Les soeurs clarisses de Malonne, qui ont accepté d’accueillir Michelle Martin, dans le cadre de sa libération conditionnelle, ont reçu environ 700 manifestations de soutien par voie postale, peut-on lire sur le site internet du Katholiek Nieuwsblad, aux Pays-Bas.

Écrit par : mado | 05/09/2012

Les commentaires sont fermés.