Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

19/04/2012

PHILIPPE MOUREAUX.

 

questions à la une, rtbf, réactions, islam

 

 

Je le disais dans mon précédent billet, les occasions de s'étonner, s'attrister ou s'indigner ne manquent pas. Je ne réagis pas toujours. Les journalistes font leur travail, l'information est là, je garde mon indignation pour moi.

 

Cette fois, c'est impossible, c'est vraiment trop scandaleux. Pour mes lecteurs, qui ne sont pas Belges, un rappel des faits. Le 11 avril, la RTBF diffuse un reportage dans le cadre de ses émissions "Questions à la une". Le sujet est délicat : "Faut-il craindre la montée de l'islam". Je l'ai regardé, j'ai trouvé les journalistes bien courageux car, tout le monde le sait, parler de l'islam revient automatiquement à se faire traiter de raciste même quand on ne montre que la réalité.

 

Philippe Moureaux, vice-président du PS, bourgmestre d'une commune dite "sensible" a réagi. Je cite : "Questions à la une : des procédés dignes du nazisme". Le journaliste, qui a pourtant fait correctement son métier est qualifié "d'islamophobe." Accusation habituelle dès qu'un quidam ou même un spécialiste ose parler de l'islam mais, cette fois, il s'agissait d'une émission service public.

 

Je citerai encore ses propos repris par la Libre Belgique (art. mis en ligne le 17/04). "L'antisémitisme a fait un moment ses succès sur ce genre de méthode. C'est comme cela que Goebbels essayait d'attaquer les juifs, comme maintenant certains attaquent les musulmans."

 

Pour corser le tout, un faux profil Facebook a été créé au nom du journaliste, Frédéric Deborsu. Sous le titre "Frédéric Deborsu et la Légion wallonie" en référence à l'unité SS dirigée par Léon Degrelle, ces mots "Degrelle, c'est mon papa". Un procédé particulièrement odieux. La page a été supprimée, a réapparu, puis a de nouveau disparu.

 

La presse s'est mobilisée pour défendre le journaliste. Dorian de Meeûs, rédacteur en chef de La libre titrait son édito d'hier : "Non, M. Moureaux, ce ne sont pas des méthodes de nazis." Il analyse très finement le reportage en concluant "Que ce reportage ne plaise pas à tout le monde, c'est normal. Mais que Philippe Moureaux, un professeur qui enseigne la critique historique à l'ULB, compare les méthodes journalistiques de la RTBF à des méthodes utilisées par Goebbels et par d'autres nazis de l'Histoire... Ce n''est pas simplement regrettable, c'est inacceptable. Ce dérapage mériterait des excuses publiques."

 

Autre réaction, celle de Martine Simonis, secrétaire générale de l'Association des Journalistes Professionnels : "L'émission ne procède ni par stigmatisation, ni par polarisation. Il n'y a pas de généralisation abusive mais au contraire, une approche volontairement nuancée du sujet.

Le reportage respecte les recommandations déontologiques en la matière."

 

Je partage tout à fait cet avis et je suis contente que l'AJP l'ait exprimé.

 

Toujours dans la Libre Belgique, ce matin, un excellent édito de Francis Van de Woestyne, intitulé simplement : "Une faute."

 

Le Soir reprenait hier l'analyse faite par l'AJP en titrant "Les propos de Moureaux sont dangereux pour les journalistes."

 

Je n'ai pas été plus loin dans ma recherche. Je suis certaine que d'autres journalistes partagent l'avis de leurs collègues.

 

Je suis indignée parce que ce n'est pas la première fois que Philippe Moureaux tient des propos injurieux notamment sur les politiques qui ne sont pas du PS. Et les réactions sont souvent les mêmes : "On connaît son franc- parler. Il est comme cela." Bref, à ma connaissance, c'est la première fois que les critiques sont unanimes. A propos du personnage, je me suis toujours demandé pourquoi il continuait à être invité à des débats télévisés, la haine qu'il diffuse est tellement violente qu'elle me dégoûte.

 

Je noterai encore que le président actuel du PS n'a pas voulu condamner les propos de Philippe Moureaux au nom de son droit à s'exprimer !

 

La violence a été un sujet fort débattu ces derniers temps. Alors, une interrogation, pourquoi les jeunes seraient-ils plus respectueux que leurs "illustres" aînés ?

 

Un souhait ? Maintenant que la RTBF a été durement attaquée, qu'elle cesse de l'inviter. Qu'il reste dans sa luxueuse villa. Qu'il cesse de nous distiller son venin comme il le fait depuis des années. Même le PS s'en portera mieux.

 

Commentaires

Mise au Point du 22 avril. La RTBF a placé son allégeance au PS au-dessus de son honneur. Olivier Maroy a déroulé le tapis rouge à Philippe Moureaux.

Écrit par : mado | 23/04/2012

Attention : Si un ministre ne sait pas supporter les PROVOCATIONS de Philippe Moureaux, il doit changer de métier. Rien que cela. Auteur de cette sentence : Francis Van de Woestyne dans son édito "Dérapage". Tout cela pour une joute verbale !

Écrit par : mado | 11/05/2012

Les commentaires sont fermés.