Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/06/2010

DEBATS ELECTORAUX.

di_rupo_reynders_milquet_javaux_belga.jpg
 
 
 
 

 

Que de débats décevants ! Aujourd'hui, à la RTBF, une vraie partie de ping-pong ! Des accusations et toujours les mêmes réponses. Nous, nous...... Les autres...... Normal, direz-vous mais aucun argument et quand il y en a, aucune cohérence.

 

Prenons d'abord ce qui pourrait paraître comme positif. D'après Laurette Onkelinks, très en forme comme d'habitude, les socialistes flamands et francophones sont d'accord sur tout. (A ce moment-là, on ne parle pas de BHV, mais passons). Les socialistes prennent la parole et expliquent comment il faut régionaliser l'emploi. Pas de réaction. J'en conclus que les socialistes francophones ne considèrent plus comme tabou la scission de la sécurité sociale ! Nous voulons le refinancement de Bruxelles et d'ajouter :  c'est un scoop, les Flamands sont d'accord avec moi. Deux minutes plus tard, même pas, les Flamands redisent qu'ils n'admettront le refinancement de Bruxelles que si la réforme de l'état est telle qu'ils la souhaitent. Ce que tout le monde sait, sauf apparemment Laurette.

 

Joëlle Milquet, apparemment très touchée, des attaques dans la presse, explique pour la xième fois, que ses propos ont été déformés et qu'elle a dit ce que tous les Francophones disent depuis toujours. C'était vrai, jusqu'aujourd'hui où les Ecolos et les Socialistes mettaient des nuances, que je ne qualifierai pas de bémols, nuances étant même un euphémisme.

 

Olivier Maingain, comparé une fois de plus à Bart De Wever, alors qu'il fait partie du MR, que Didier Reynders dit et redit qu'ils sont d'accord, essaie d'expliquer que des allocations familiales différentes pour des familles bruxelloises, habitant le même immeuble mais étant de régime linguistique différent, c'est une aberration... Il n'a pas le temps de finir, le journaliste lui coupe la parole....

 

Le CD&V, l'Open Vld, les socialistes ont exactement le même discours. Ce n'est pas une surprise, alors pourquoi ne pas l'admettre ? Même Guy Vanengel a complètement changé !

 

Ecolo, comme d'habitude, met l'accent sur son accord avec Groen. Très bien. Mais, Groen veut la scission comme les autres partis. Nuance donc.

 

Le plus comique, était l'insistance mise sur "la famille libérale" et évidemment dans un sens négatif, notamment pour la chute du gouvernement. Pas sur les programmes économiques où il serait légitime de souligner les ressemblances.

 

Donc un débat qui servait plus à des règlements de compte qu'à permettre à chacun d'expliquer son programme sur un point précis. Un débat pollué... Décevant.

 

A propos de la RTBF, quelle mouche les a piqués de faire du débat du soir, un jeu de lettres. Cela n'apporte rien puisque les politiques savent, et c'est normal, quelle lettre sera tirée. Seul l'ordre change. Je ne sais plus quel professeur flamand, opposé à Monsieur Delperée, disait qu'il ne savait pas qu'il n'y avait que quatre lettres en français... Cela m'a bien fait rire.

 

Quelle idée aussi d'appeler le débat du soir "Huis Clos" comme la pièce, très noire, de Jean-Paul Sartre. Huis clos, quand on est censé s'adresser à des milliers de spectateurs !

 

Toujours dans la même ligne. Le débat qui précède "Mise au Point" s'appelle "Revu et corrigé". Titre copié du débat français, sur France5, animé par Paul Amar. Mon décodeur Telenet, qui présente toutes les émissions, fait d'ailleurs de celle-ci la copie-conforme du débat de Paul Amar. Mais, allez, c'est une machine...

 

J'ai apprécié l'entrevue "Septième jour" où, bizarrement, le journaliste a laissé Didier Reynders s'exprimer, du moins, presque. Didier Reynders dit que la fraude fiscale de vingt milliards pointés par un rapport FGTB concerne surtout le travail au noir. Si c'est vrai, les socialistes devraient cesser d'en parler.

 

Comme j'aimerais pouvoir dire des choses positives. "Je ne savais pas cela, j'ai appris quelque chose, je suis d'accord ou je ne le suis pas...." Ce serait trop beau. Je pourrais peut-être ne pas les suivre, ne voir que ce qui est comique, ou encore, compter les points comme dans un match : un, moins un, plus un.... Mais, voilà, je ne regarde pas le sport à la TV.

 

Les commentaires sont fermés.