Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

23/11/2009

ECOLO ET L'ENSEIGNEMENT.

Sarah Turine était l'invitée de Matin première, ce lundi. Je résume ce qu'elle a dit pour l'enseignement.

 

LE  VOILE.

 

Pas question de l'interdire. Pas question de laisser les écoles choisir. En réponse, à une question d'un auditeur, elle précise qu'il ne faut pas créer de "ghettos" ce qui serait le cas si on interdisait le voile partout. Bizarre. Evidemment, dit-elle, il faut que les élèves suivent les cours normalement.

 

Voilà la position d'Ecolo, qui était celle de leur programme électoral mais pas, nuance, de la campagne électorale, réaffirmée clairement. Je me souviens pourtant que, dans un forum, Jean-Michel Javaux et Isabelle Durant avaient dit qu'il fallait discuter... C'est fait.

 

Alors, je voudrais que Sarah Turine m'explique comment une jeune fille voilée peut valablement suivre le cours de gymnastique. De quel droit un parti politique peut-il supprimer ce qui se trouve depuis des années dans le règlement d'ordre intérieur des écoles, à savoir, pas de couvre-chef ? Les profs obtiennent, pas toujours facilement, que les garçons enlèvent leur casquette ce qui est une question de savoir-vivre même dans la religion musulmane. (cf. un film récent). Une nouvelle discrimination fille/garçon ?

 

Qu'on le veuille ou non, porter le voile est une manière "de se mettre à part", de former un groupe bien visible. Je précise que les autres élèves de la classe, non voilées, musulmanes ou non, se font traiter "d'impures". Je n'ai jamais entendu quelqu'un relayer leurs réactions qui sont pourtant bien connues des profs. Sur mon blog, quelqu'un m'a conseillé d'imiter la pudeur des femmes musulmanes ! Et oui, nous en sommes là.

 

Et je ne reprendrai pas tout ce que j'ai déjà dit sur la dignité de la femme, sur les combats des féministes, combien il est blessant de voir que la soi-disant "pudeur" est imposée aux femmes pour éviter la concupiscence masculine.

 

Tareq Oubrou, théologien et iman à Bordeaux, qui plaide pour un islam moderne, disait dans une interview : les partisans du port du voile, par leur position religieuse, réduisent la femme à un vêtement, et par leur fragilité, trahissent leur ignorance. Ou encore "Cette visibilité est néfaste car, à long terme, cette pratique pose des problèmes spirituels et psychologiques aux filles qui  veulent étudier ou travailler." Tareq Oubrou participe régulièrement aux émissions religieuses "Islam" sur France2 mais n'est pas invité dans les débats télévisés....

 

Un dernier mot, je n'arrive pas à comprendre pourquoi Ecolo ne veut pas défendre les valeurs de la laïcité. Et, je rappelle que de très nombreuses écoles catholiques interdisent le port du voile en se basant sur le règlement d'ordre intérieur.

 

MIXITE  SOCIALE.

 

La position de Sarah Turin est très claire. Il faut 20 % d'élèves "défavorisés" dans toutes les écoles. Et en  réponse à un auditeur, "l'élève défavorisé" devient"la musulmane voilée" ! On appréciera. Et elle précise : "Les enfants qui sont actuellement inscrits en école primaire pourront avoir accès à l'école secondaire si l'école primaire est adossée mais ceux qui s'inscriront à partir de demain n'auront plus cet avantage."

 

La presse nous a largement informés que le projet de décret d'inscription était une proposition d'Ecolo. Le fameux formulaire...

 

Beaucoup pensaient qu'Ecolo au pouvoir signifiait le retour des taxes. Cela viendra sans doute. En attendant, ils ne respectent pas un droit constitutionnel qui est la liberté de choix des parents pour l'école de leurs enfants.

 

Ils ne sont pas conscients du tout que céder sur des valeurs essentielles c'est ouvrir la porte à des dérives qui pourront, dans l'avenir, être graves.

 

Isabelle Durant, s'était déjà exprimée : elles sont si mignonnes les jeunes filles voilées qu'elle rencontre dans le bus ! Comme s'il s'agissait de cela !

 

Regarde-t-elle ce qui se passe dans les pays où la charia est appliquée ? N'est-ce rien à ses yeux que les femmes fouettées ? Rien, le combat de beaucoup de musulmanes pour que leur dignité soit reconnue ? Rien, les larmes de celles qui racontent comment la police les traite ? A-t-elle oublié le combat de la jeune fille courageuse qu'on a surnommée "la fille au pantalon" ?

 

Désespérant.

 

Commentaires

J'aimerais ajouter quelque chose. Je trouve que les politiques qui aident les musulmans à formater les jeunes filles pour qu'elles soient "de bonnes épouses soumises à leur mari" ont tort. Nous avons connu cela aussi.

Écrit par : mado | 26/11/2009

Je trouve que considérer que toutes les femmes voilées le sont pas soumission à leur mari (ou autre) c'est très réducteur.
Il y a des femmes qui sont voilées et pourtant tout à fait émancipées et libre, elles considèrent seulement cela comme une manière de plaire à Dieu, et là je n'ai rien à y redire.

Maintenant le tout est de voir quelle image une école, une entreprise ou une administration veut donner d'elle-même. Personnellement si j'étais directrice RH, je n'engagerais pas une femme voilée, et pourtant je n'aurais rien contre une musulmane. C'est juste que je ne partage pas leur vision de la décence et que donc je ne voudrais pas m'y associer ou y associer mon entreprise.

Je crois qu'on doit traiter tout le monde sur le même pied, c'est à dire qu'aucune religion ne devrait être visible à l'école ou dans l'administration, car en Belgique, l'état doit être laïque. Et j'irais même plus loin. L'état belge n'a pas à financer un culte. La séparation de la religion et de l'état va jusque là. Pourquoi moi chrétienne je devrais financer une Eglise catholique à laquelle je n'adhère pas ? Pourquoi un Juif ou un musulman paye-t-il pour le salaire des prêtres ? Que chaque communauté religieuse rémunère ses religieux. Ah c'est sûr, certains ne pourront plus vivre dans le lux insolent dans lequel ils vivent à présent, mais n'est-ce pas justice ?

Pour ce qui est de la mixité sociale, rien que le concept me fait horreur. On base un jugement sur ce que la personne fait dans la vie, sur ses revenus et pas sur ce qu'elle est et cela me pose un grand problème. Il y a des gosses dont les parents sont illettrés et pauvres qui sont brillants à l'école. Et des gosses dont les parents sont de riches universitaires qui sont des cancres. Ce qui compte pour réussir à l'école, ce ne sont pas les revenus des parents, c'est la motivation. Qu'on fasse des écoles faciles pour ceux qui ne veulent pas trop bosser et puis des écoles plus exigeantes pour ceux qui veulent avancer, mais baser le classement sur le milieu dont un gosse est issu, c'est tout simplement stupide et contre-productif !
Le décret mixité c'est simplement mettre hors service un système qui fonctionnait bien, les politiques n'ont rien d'autre à faire que de créer des problèmes là où il n'y en avait pas ? Ils sont désoeuvrés à ce point ? Occupez-vous donc de fusionner province, régions et communautés, de faire la chasse au gaspillage de l'argent public, à la fraude,d'alléger les taxes sur le travail, d'augmenter la différence entre un bas salaire et le chômage, occupez-vous de l'entretien des routes, de l'amélioration des transports en communs, des services de police, de la justice ... vous en voulez encore où ça ira ?

Écrit par : Schapaon | 03/12/2009

Merci pour votre commentaire. Permettez-moi d'y répondre. J'ai été prof dans une zep, j'ai eu beaucoup de confidences de marocains et de marocaines et notamment sur les pressions qu'exercent les imans. Quant aux entreprises, les musulmanes enlèvent le voile pour l'embauche et la période d'essai, puis le remettent après. C'est très difficile pour elles d'effacer ce qu'on leur a dit pendant leur jeunesse et leur adolescence.
Je partage tout à fait votre analyse sur la mixité sociale. L'aveuglement des politiques est grave.

Écrit par : mado | 03/12/2009

Les commentaires sont fermés.