Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/12/2008

CLAUDE ALLEGRE.

 

écologie,climat

Claude Allègre est né à Paris le 31 mars 1937. Scientifique de renomméee internationale, il s'attache à écrire des livres accessibles au grand public. Dictionnaire amoureux de la science. Un peu de science pour tout le monde. Dieu face à la science.

 Ma vérité sur la planète publié en 2007 a fait couler beaucoup d'encre. L'auteur rappelle qu'en science, on parle d'écologie et de pollution depuis plus d'un siècle mais dans une indifférence quasi générale. Lui-même y a consacré une grande partie de sa vie scientifique.

Mon propos n'est pas de résumer le livre mais d'inciter à le lire pour connaître un autre point de vue que ce que nous entendons actuellement. L'auteur dénonce le catastrophisme ambiant, le peu de sérieux de certaines analyses, regrette que ses propos aient été caricaturés.

Claude Allègre analyse tous les problèmes, montre leur complexité, plaide pour qu'on établisse une hiérarchie d'urgence et une stratégie d'action sans céder à la peur irrationnelle, à la panique.

Il souligne que si certaines thèses actuellement largement répandues étaient appliquées, elles aboutiraient à une décroissance alors que pour lui, l'écologie doit être un moteur de croissance.

Il insiste sur le problème futur que sera la pénurie d'eau, sur la nécessité de nourrir une population mondiale dont on prévoit le développement.

Contrairement à ce que l'on a dit, Claude Allègre ne nie pas le changement climatique, mais fait remarquer qu'il a toujours existé, que prévoir par ordinateurs le climat ou la montée des eaux, dans quinze ans, est absurde. Le problème est complexe et l'augmentation de la température ne relève pas simplement de l'émission de CO2. Comment expliquer la fonte des glaces au pôle nord, leur épaississement au sud ?

Autre idée fausse, la nocivité des OGM. Ceux-ci ont toujours existé. Produire des plantes qui permettraient de résister à la pénurie d'eau et d'éviter les engrais, de  nourrir la population, lui semble plus utile que de faucher les champs.

10:01 Publié dans Belgique | Tags : écologie, climat | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.