Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/11/2008

PAIEMENT DES ENSEIGNANTS.

Le paiement des enseignants en janvier plutôt qu'en décembre, prise à l'unanimité syndicale, refait polémique chaque année.

 

A l'époque, certains syndicats n'ont pas dit clairement que la mesure était irréversible puisque on ne peut toucher treize mois la même année.Les enseignants ont donc cru qu'il ne s'agissait que d'une seule année d'où la grogne.

 

En plus de cette désinformation, la communauté française en a profité pour faire des économies en versant le traitement non pas le 1er janvier mais le deux,trois, voire le six ! Il faut savoir qu'un retard d'un jour entraîne des bénéfices pour la communauté qui en a profité largement certaines années.

 

Je ne crois pas qu'il y ait un réel préjudice à toucher son traitement le 1er janvier plutôt que le 31 décembre. Mais les syndicats ont toujours exploité le mécontentement en faisant croire qu'il était possible de revenir sur une mesure qu'ils avaient acceptée.

 

 S'ajoute cette année, la guerre PS/MR qui fait qu'on accuse Didier Reynders de ne pas vouloir accorder une dérogation fiscale. En vertu de quoi ? Sous-entendre, comme le fait Laurent Gérard, dans son article, que Didier Reynders ne fait rien parce que les enseignants ne sont pas électeurs du MR, est une perfidie. On pourrait aller très loin et, en effet,  expliquer pourquoi. Dans la fonction publique, avoir la carte PS est bien souvent indispensable.....

10:54 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Je travaille dans un établissement scolaire. Je peux donc témoigner du fait que ce problème n'est vraiment pas au coeur des préoccupations des enseignants. La déliquescence de notre enseignement en Communauté française est par contre une inquiétude majeure tant pour les enseignants que pour les parents. Et ce n'est pas le dernier décret génial en matière d'inscriptions en 1ère secondaire voté par le gouvernement PS-CDH qui apportera ne fut-ce qu'un début de solution. J'aimerais que La Libre s'en préoccupe davantage plutôt que faire diversion avec un tel sujet… Les médias évoquent traditionnellement en chaque fin d'année cette situation et stigmatisent ainsi les enseignants comme des gens incapables de gérer un budget afin de faire face à une situation qui n'a rien de dramatique. Pourquoi ne pas évoquer plutôt la différence salariale entre les traitements du personnel de l'enseignement néerlandophone et francophone?Différence qui s'est marquée suite aux négociations institutionnelles de 1988 qui ont débouché sur des lois de financement enfermant la CF dans un carcan budgétaire intenable. Qui était aux manœuvres? Le PSC et le PS avec Ph.Moureaux, "le SPECIALISTE " des négociations institutionnelles, qui avait sans doute oublié à l'époque d'utiliser sa calculette… Je ne vois vraiment pas pourquoi le Fédéral devrait essuyer les plâtres. Mais visiblement tout est bon pour affaiblir D.Reynders.

Écrit par : voisin | 28/11/2008

Bonjour,
Merci pour votre commentaire.
J'ai dit, dans un autre post, ce que je pensais du désastreux décret "mixité sociale". Vous avez raison pour le financement de l'enseignement et la différence de traitement entre les profs flamands et francophones. Ce sont, comme vous le dites, le PSC, le PS, le FDF, les responsables. Ils ont voulu "leur" enseignement, à n'importe quel prix.
Je sais aussi que les syndicats ne disent pas toujours ce que disent leurs affiliés.

Écrit par : mado | 28/11/2008

Les commentaires sont fermés.