Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/09/2008

LUCIANO PAVAROTTI.

Un an après sa mort, le monde entier lui a rendu hommage. Fait rare à une époque dont la tendance est plutôt d'oublier ceux qu'elle a appréciés.

Luciano Pavarotti est né à Modène le 12 octobre 1935. Il est considére comme le plus grand chanteur d'opéra depuis Enrico Caruso. Sa carrière à l'opéra a débuté en 1961. Il a chanté dans toutes les grandes salles d'opéra, a donné de nombreux concerts dont, innovation, certains en plein air et a contribué à populariser l'opéra, notamment par ses duos avec des chanteurs de variétés. Sa générosité est connue : aide aux jeunes chanteurs et concerts humanitaires.

Au cours de sa carrière, il a dû affronter bien des critiques. Je me souviendrai toujours de la première fois où je l'ai entendu et comment sa voix exceptionnelle m'avait bouleversée. A cette époque, les critiques musicaux étaient sévères et, je dois dire, que même dans mon entourage, on ne comprenait pas mon enthousiasme.

On lui a reproché de ne pas savoir lire une partition, son look, ses duos et même l'utilisation d'un micro pour un concert en plein air. Micro et concerts en plein air, scandale, à l'époque, pour un chanteur lyrique.

On se souviendra des concerts donnés avec Placido Domingo et José Carréras, ceux qu'on appellera les trois ténors.

Mon enfance avait été bercée par Beniamo Gigli, mort en 1957, oublié maintenant. La révolution technologique nous permet d'écouter Pavarotti quand nous le souhaitons et permettra, sans doute, de ne pas l'oublier.

Dans une interview à Eve Rugiéri, il disait : "Une vie en musique est une belle vie."

J'ai voulu modestement m'associer à l'hommage qui lui est rendu et dire quel bonheur il me donne.

10:21 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Pardonnez-moi mais sa gloire était surtout "people"
Son talent très élevé s'était évaporé depuis longtemps.
Je pense qu'il faisait partie comme bien d'autres,des paillettes de notre société.Tout cela ne serait pas grave si de vrais talents ne resteraient pas inconnus,ignorés des médias.(dans le bel canto comme dans la littérature et la chanson française)
Avec mes salutations lalibresque.

Écrit par : michel | 03/10/2008

Pardonnez-moi mais sa gloire était surtout "people"
Son talent très élevé s'était évaporé depuis longtemps.
Je pense qu'il faisait partie comme bien d'autres,des paillettes de notre société.Tout cela ne serait pas grave si de vrais talents ne resteraient pas inconnus,ignorés des médias.(dans le bel canto comme dans la littérature et la chanson française)
Avec mes salutations lalibresque.

Écrit par : michel | 03/10/2008

Cher Michel,
Je peux partager votre appréciation sur son côté "people". Personnellement, ce n'est pas ce que j'apprécie le plus. Mais, on ne peut pas nier qu'il a fait apprécier l'opéra par des personnes qui ne s'y intéressaient pas. Pour moi, c'est sa voix, qui me touche. Et bien sûr, c'est subjectif. On n'aime ou on n'aime pas la voix de certains, qui ont peut-être autant de talent. Vous avez aussi raison, bien des talents sont méconnus et c'est vrai dans tous les domaines. Thomas Dutronc a un coup de pouce médiatique, certains auteurs ont un succès qui dépasse leur vrai talent. C'est le monde où nous vivons.

Écrit par : mado | 03/10/2008

Les commentaires sont fermés.