Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/09/2008

POURSUITE.

L'émission française "C'est dans l'air" d'aujourd'hui est intitulée : "Les politiques à la poursuite des Français". Transposons chez nous et cela donne "Les politiques à la pousuite des électeurs."

Optimiste, on attendait beaucoup du rapport des médiateurs. Pessimiste, on n'en attendait rien. Il vient d'être remis au roi et on a compris : ce sera rien.

La délégation flamande, déjà constituée, comprend surtout des extrémistes à part Guy Vanheugel dont on se demande déjà s'il sera Bruxellois avant d'être Flamand ou l'inverse et surtout, de quelle liberté il jouira.

Puisque la délégation flamande est composée d'extrémistes, "on" dit déjà que les francophones devront eux aussi, désigner des extrémistes. Maingain, sans doute.

Ce cadre posé, on a compris. Le dialogue "communautaire" échoue avant même d'avoir commencé.

La campagne électorale est lancée. On le reprochait à Didier Reynders, voilà que le CDH s'y met. Je suppose que les socialistes vont y venir.

Après "L'Etat Wallonie" voté par le Congrès du FDF, on a eu "La Fédération Wallonie-Bruxelles", on a mainteant venant du CDH "La Communauté Francophone". Qui dit mieux ?

Pour plaire aux électeurs, il faut faire de la surenchère, faisons donc de la surenchère. Ce n'est pas ce que les gens veulent ? Ah ! bon. Nous continuerons  à dire que nous ne voulons que leur bien, que seuls les "vrais" problèmes sont importants, mais cela ne nous empêchera pas de jouer comme des fous avec nos calculettes.

On a le choix : "Parole, parole, parole" ou "Tout va très bien, madame la Marquise...."

Vous vous souvenez comment finit la chanson ?

18:47 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.