Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/04/2008

CHARLES DARWIN

évolution

Son nom nous est connu mais que savons-nous de lui ? Très probablement, surtout, le scandale que sa théorie de l'évolution a provoqué. On peut le comprendre. On connaît la fameuse phrase de l'épouse de l'évêque de Manchester :"Descendre du singe ? Espérons que ce n'est pas vrai, si ça l'est, prions pour que la chose ne s'ébruite pas." 

Aux réactions émotionnelles, s'ajoute la croyance religieuse. A l'époque, la croyance populaire interprétait les textes bibliques à la lettre. On comprend que, pour les contemporains de Darwin, la théorie de l'évolution ait choqué. Actuellement, le débat est relancé.

Charles Darwin, naturaliste, est né en 1809, à Scherewsbury, en Angleterre. En 1831, il effectue un voyage en Amérique du sud et collectionne les spécimens et les fossiles. C'est surtout dans les îles des Galapagos, en 1835, que ses observations l'amènent à élaborer l'ébauche de sa théorie. Il remarque qu'une espèce, retrouvée sur plusieurs îles, présente des différences notables. Ainsi, par exemple, le bec des pigeons est adapté à différentes sortes de nourriture.

Il revient en Angleterre en 1836 et se consacre à ses recherches. L'origine des Espèces par la sélection naturelle sera publié en 1859. La descendance de l'homme et la sélection sexuelle en 1871. Jusqu'à la fin de sa vie, le 19 avril 1882, il continuera à publier et à répondre aux attaques.

Il faudra d'ailleurs l'apport d'autres savants pour appuyer sa thèse. Johann Mendel la validera en expliquant les modes de transmission des caractères héréditaires.

L'Islam ne reconnaît qu'une lecture littérale du Coran, sauf certains intellectuels qui le remettent dans son contexte historique. Les Juifs intègrent parfaitement la Science dans le Talmud. Les scientifiques chrétiens n'ont pas de problème. Cependant, certains catholiques rejettent la théorie de l'évolution.

14:10 Publié dans Belgique | Tags : évolution | Lien permanent | Commentaires (0)

16/04/2008

LE CREATIONISME.

Le lundi 14 avril, tout à fait par hasard, j'écoute, à la RTBF, un mini-débat à propos de la théorie de l'évolution. Je reste abasourdie d'entendre que de futurs enseignants, même des enseignants sont réticents à l'enseigner. Les ministres Dupont et Simonet se disent préoccupés et enchaînent sur l'enseignement des sciences, insuffisant, même si le darwinisme fait partie des programmes.

En 2007, la ministre Aréna avait diffusé une circulaire mettant en garde les équipes éducatives contre L'atlas de la Création rédigé par le Turc Harun Yahya, qui réfute clairement la théorie de l'évolution. Des chercheurs de l'ULB ont été chargés de mesurer l'ampleur du phénomène. Selon leur étude réalisée auprès de 1263 étudiants du secondaire et du supérieur, près d'un étudiant sur quatre se sentirait proche des théories créationnistes.

Les élèves ayant reçu une éducation religieuse seraient écartelés entre leur vécu et ce qu'on leur enseigne en classe. (biologie, psychologie, cours philosophiques).

En sommes-nous arrivés à ce que des théories scientifiques, prouvées, ne puissent plus être enseignées parce qu'elles heurtent une sensibilité religieuse ? Jusqu'où irons-nous ? Ne peut-on dénoncer que le créationnisme, soit une lecture littérale de la Bible ou du Coran, est contredite par la science ?

La science n'a pas réponse à tout. Elle ne sait rien sur l'existence de Dieu et le dit. Toutes les religions ont droit au respect. Qu'on me comprenne bien. Je ne suis pas contre l'enseignement des religions, quelles qu'elles soient, mais je dis qu'il doit être possible, voire nécessaire, d'enseigner, en parallèle, ce que la science nous dit, notamment, sur l'évolution. Et cela n'empêchera personne d'adhérer à une religion par un choix libre et personnel.

16:30 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (9)